NRPE by UNIX

HP-UX, WTF

Parmis mes tribulations de consultant en supervision je me suis heurté à du UNIX, plus précisément du HP-UX. Ce fut très brutal car au premier contact il n’y avait pas Bash… et non plus APT (rires)
Donc pour installer un agent NRPE car on voulait pas du SNMP, ce ne fut pas gagné… Propre à moi même, je suis parti dans des dédales alors qu’au final il fallait tout simplement compilé NRPE (rires).

SOURCEFORGE x nrpe-2.x

Déjà on DL la version 12 et pas la 13 et pourquoi ? car les erreurs reportés ne vont que de paire avec la 12 (en gros)
cd /tmp
wget http://sourceforge.net/projects/nagios/files/nrpe-2.x/nrpe-2.12/nrpe-2.12.tar.gz
gunzip nrpe-2.12.tar.gz
tar -xvf nrpe-2.12.tar


Le Calme avant la tempête

Avant de faire la cusine, il va falloir préparer les ingrédients car là c’est pas du sous-vide, en effet, le nrpe.c présente des moisissures (rires).
vi /tmp/nrpe-2.12/src/nrpe.c

Après, on ajoute deux lignes concernant LOG_AUTHPRIV et LOG_FTP en début de fichier dans la section “#define…”
#define LOG_AUTHPRIV (10<<3) /* security/authorization messages (private) */
#define LOG_FTP (11<<3) /* ftp daemon */

Et on ajoute une ligne pour la rfc931 :
int rfc931_timeout=15;

Et notez le ” ; ”

Et un merci à Cyrus doing the blog thing

Tout le monde sur le pont, larguez les amarres !

Création de l’user et group nagios
useradd nagios
groupadd nagios

Compilation
cd /tmp/nrpe-2.12
./configure --disable-ssl --enable-command-args
make all
make install

Repos messieurs !

On s’assure que le nouveau-né a pour parent nagios
cd /usr/local/nagios
mkdir etc
chown nagios:nagios etc
ls -l
total 0
drwxrwxr-x 2 nagios nagios 256 10 fév 11:03 bin
drwxr-xr-x 2 nagios nagios 256 10 fév 11:10 etc
drwxrwxr-x 2 nagios nagios 4096 10 fév 11:58 libexec

On autorise le serveur de supervision
cd etc
wget nrpe.cfg
vi nrpe.cfg

allowed_hosts=1.2.3.4

Mon capitaine, apprenez-nous une chanson !

Ici, toujours grâce à Cyrus, je vais vous fournir un script de démarrage en direct download (rires)
cd /sbin/init.d/
wget start_deamon_nrpe
mv nrpe_hpux_initd.sh nrpe
chmod +x nrpe

Puis :
cd /etc/rc.config.d/
vi nrpe
ENABLE_NRPE=1

Mon second, surveillez moi tout ce beau monde

Afin de voir les bonnes comme les mauvaises nouvelles on édite nrpe.cfg
cd /usr/local/nagios/etc
wget nrpe.cfg

vi nrpe.cfg

  1. DEBUGGING OPTION
  2. This option determines whether or not debugging messages are logged to the
  3. syslog facility.
  4. Values: 0=debugging off, 1=debugging on

debug=1

Sans oublier l’édition de “services” :
vi /etc/services
:146 (ligne 146 par exemple ^^)

Pour ajouter :
nrpe 5666/tcp # NRPE Server

Assurez-vous d’avoir des plugins dans libexec et GO! Sinon go Bonus :)
/sbin/init.d/nrpe start

Dites WHAOUH!
tail -f /var/adm/syslog/syslog.log | grep nrpe
On voit tout ce qui concerne le NRPE

netstat -a | grep nrpe
tcp4 0 0 *.nrpe *.* LISTEN

netstat -an | grep 5666
tcp4 0 0 *.5666 *.* LISTEN

On voit si NRPE est en écoute

Permission de voir vos femmes !

Voici un bonus : 3 plugins pour surveiller la RAM, CPU, DISK ! izi !

Mémoire :check_hpux_memory

CPU : check_hpux_cpu

Disque : check_hpux_disk

Et un bout de conf’ de nrpe pour renseigner ces checks :
command[check_cpu]=/usr/local/nagios/libexec/check_hpux_cpu.pl -w $ARG1$ -c $ARG2$
command[check_memory]=/usr/local/nagios/libexec/check_hpux_memory.pl -w $ARG1$ -c $ARG2$
command[check_disk]=/usr/local/nagios/libexec/check_hpux_disk.pl -d $ARG1$ -p $ARG2$,$ARG3$

Et pour checker le tout ! À partir du Centreon ou Nagios X aïe (rires)
./check_nrpe -n -H 172.30.30.30

Oui moussaillons ! ” -n ” pour éviter le ssl car dans le cas contraire la machine retourne (en tout cas pour moi)
ERROR: ld.so: object '/lib/snoopy.so' from /etc/ld.so.preload cannot be preloade

Si Questions, Commentaires ! Enfin je vous apprend rien !